Humanités judéo-arabes, pour mémoire

par Réda Benkirane


Lectures, Le Temps, 21 novembre 2013

histoire_juifs_musulmansHistoire des relations entre juifs et musulmans. Des origines à nos jours. Sous la direction d’Abdelwahab Meddeb et Benjamin Stora, Albin Michel, 1172 pages, octobre 2013.

A History of Jewish-Muslim Relations : From the Origins to the Present Day. Edited by Abdelwahab Meddeb and Benjamin Stora, Princeton University Press, 1152 pages, October 2013.

Voici une aventure éditoriale internationale qu’il faut saluer pour son envergure, sa difficulté de réalisation et pour les lacunes de savoirs qu’elle comble. Dans le cadre d’une histoire globale (c’est-à-dire loin du regard de l’Occident sur le monde), la mise en valeur d’un complexe culturel spécifiquement judéo-arabe apporte un éclairage précieux sur la migration des peuples et la circulation des idées autour du bassin méditerranéen.

En décidant d’aborder les relations entre juifs et musulmans par l’histoire, reine des sciences sociales, les auteurs de cet ouvrage collectif opèrent une véritable ingénierie inversée des relations actuelles, conflictuelles. Tout le monde sait que ces relations sont totalement biaisées depuis la création de l’État d’Israël en 1948. Mais ce que l’on sait moins – et encore uniquement dans les grandes lignes – c’est que juifs et musulmans ont quatorze siècles d’histoire en commun avec principalement la langue arabe comme forme d’expression ; que ce soit durant les périodes de la Damas omeyade, de la Bagdad abbâsside, du Caire fatimide, de l’Istanbul ottomane, ou celles des dynasties marocaines et des sept siècles de cohabitation en Andalousie qui fut – pour les Sépharades en particulier – un « rêve éveillé » et créateur.

A l’ère de la mondialisation des cultures, de la multiplication des diasporas et de la montée de crispations identitaires face au défi constant du vivre-ensemble, il est illusoire de croire qu’il a existé ou qu’il existera une société-modèle, exempte de discrimination, de rejet de l’autre et de tension interconfessionnelle. Ce que l’histoire globale permet de connaître et de comparer ce sont des régimes de vivre-ensemble. Et en ce sens, le mérite de ce livre est d’instruire de manière lucide le régime particulier du vivre-ensemble judéo-arabe. Or ce régime s’avère de loin ne pas être le plus tragique ni le plus pauvre en élaborations sociopolitiques, en interactions juridiques et théologiques, en productions littéraires et artistiques, en intelligences mystique et philosophique.

Dans ce livre, l’histoire est sondée en trois phases chronologiques (périodes médiévale, moderne et actuelle) et une phase majeure dite « transversale », celle de la circulation des idées et des concepts d’un Livre à l’Autre, d’une langue à l’autre, d’une théologie mystique à une autre.

Le livre est suffisamment rigoureux pour satisfaire le chercheur et l’étudiant, mais la lecture des textes reste agréable et s’adresse à un large public. Ce volumineux ouvrage est structuré par un corpus de textes de spécialistes enrichi d’un appareil critique complet comprenant des addenda à différents niveaux de lecture et une iconographie mêlant illustrations anciennes et photographies d’actualité.

Cet ouvrage à caractère encyclopédique paraît simultanément en France et aux États-Unis. Il reste à ce matériel pédagogique à faire son entrée dans l’enseignement secondaire et supérieur des pays concernés.

Réda Benkirane

Print Friendly, PDF & Email
Partager - Share - شاركTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Share on FacebookEmail this to someonePrint this page