Traité de Sémantologie Convertir en PDF Version imprimable Email

Principes de la Sphère sémantique

Pierre Lévy, La sphère sémantique - Tome 1, Computation, cognition, économie de l'information, Hermès, 2011.

  1. Sel on son principe interne, la sphère sémantique est leibnizienne, c’est-à-dire perspectiviste et monadologique (Monadologie, § 56).

  2. Selon son principe externe, la sphère sémantique est deleuzienne, c’est-à-dire en reterritorialisation permanente, rhizomatique. Agrégation fractale.

  3. Du point de vue de sa verticalité, la sphère sémantique est avicennienne: intellect agent, nuée angélique de signes qui est somme des uns in(di)visibles.

  4. Du point de vue de son horizontalité, la sphère sémantique est teilhardienne: noosphère en émergence, intelligence en essaim. Propriété collective.

  5. Dans son principe actif, la sphère sémantique produit le sens du sens par calcul : sa raison est algorithmique.

  6. Dans son principe passif, la sphère sémantique procède d'une automation cognitive. Une machinerie parcourt le paysage des signes pour territorialiser des paysages mentaux, les baliser en signaux de pensée.

  7. La forme sphérique renvoie à la membrane pensante et communicante de l'humanité qui recouvre le globe terrestre par câble, fibre, antenne, satellite interposés. Enveloppement.

  8. La dimension sémantique est ici rendue à son sens originaire de « technique des signaux » : s'invente dans la lancée un symbolisme nouveau transfiguré en une signalétique calculatoire. Sens et puissance.

  9. La sphère sémantique est l'aboutissement évolutif et émergentiste de fulgurations se produisant à chaque microseconde au sein de la membrane Web: ces fulgurations sont des idées infinitisées par la communication ubiquitaire.

  10. La sphère sémantique embrasse l'ensemble des conversations créatrices bruissant au sein de la Membrane; elle ordonne les détails et motifs, ramifie séries et suites de signes pour qu'émerge la Complexité du sens.

  11. La sphère sémantique donne à voir les différentes échelles de complexité de l'humanité pensante et communicante: elle renvoie à un métaniveau, c’est-à-dire une épistémologie transculturelle, transdisciplinaire. L'hypercomplexité à la fois unifie et différentialise les humanités dans l’Humanité.

  12. La sphère sémantique est le principal régime de production de sens d'une intelligence collective, connective, cognitive. Entendement méta-humain de ce que l'humain peut signifier sur le plan info-techno-logique.

  13. Cette intelligence collective, connective et cognitive échappe à tout contrôle, tout pouvoir, toute autorité par la puissance massivement parallèle du Grand Esprit de l’Humanité.

  14. La philosophie de l'information de la sphère sémantique vérifie le postulat (méta)physique du (B)it, ‘It from Bit’, c'est-à.-dire que tout « ça » dérive d’un fil ou d'une bribe d'information.

  15. La sphère sémantique n'est pas une bibliothèque, un stock, un réservoir; elle est Flux.

  16. La sphère sémantique, conversation infinie de milliards d'individus, exprime, selon une nouvelle technologie et une autre théologie de l’écriture, l’humanité de l’Humanité.

Réda Benkirane




Wikio !Digg!Google!Facebook!Del.icio.us!Technorati!
 
top

Creative Commons License
@rchipress 1996-2013 | www.archipress.org
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.